Quand la musique classique devient le quotidien des japonais

En matière de musique, le Japon a su se départir des autres pays. En un rien de temps, la musique classique s’est propagée à travers le pays dans n’importe quelle couche sociale. Rien qu’en écoutant ce qui sort de l’école primaire dans les concerts, les japonais montrent que la musique classique fait partie de leur quotidien.

Ceux-ci se sont appropriés la musique classique issue de l’occident, permettant d’apprécier la mentalité des habitants de ce pays.

Alors que la musique classique est enseignée au Japon en 1872, à l’école, les nippons ont pu apprendre, gérer et transformer cette musique.

En fait, le nombre de disques de musique classique ou partitions dépasse celui du monde et dans chaque école, on compte un orchestre ou son chœur. D’ailleurs, ce n’est pas étonnant qu’à Tokyo on trouve 16 orchestres professionnels, 5 salles de concert pouvant accueillir 2 000 personnes.

Preuve à l’appui, la neuvième symphonie de Beethoven interprétée à la perfection, la « Daiku », utilisée comme hymne officieux qu’on peut avoir l’occasion d’écouter dans toutes les capitales du Japon lors des festivités de fin d’année. Pour comprendre cette étonnante appropriation de la musique classique par les japonais, nous proposons de visiter notre francemusique.fr om vous découvrirez les différents points de maîtrise.

Partager
Né dans le monde du web. Je partage sur ce site mes loisirs et ce qui me passe par la tête.