Air France corrige son plan de vol avec moins de tumultes

On est désormais loin de l’affaire de la chemise arrachée du DRH par des travailleurs énervés à l’automne, après avoir appris la suppression de 3 000 postes si le plan «Perform 2020» n’était pas signé. Ce qui est clair, la direction d’Air France, qui a invité, ce vendredi à 10 heures, un CCE extraordinaire, a pris la décision de changer de direction et de ton.

En envoyant ses vœux aux élus du personnel, son PDG Frédéric Gagey a voulu «une année 2016 en inscrivant le dialogue social dans une perspective résolument positive: celle d’un projet de croissance ambitieux pour Air France.»

Les cartes dont dispose la direction lui permettent, désormais, de mener le jeu dans de meilleures conditions. La compagnie jouit comme ses rivales de la réduction des coûts du pétrole mais également des effets des premiers plans de réduction des coûts. De ce fait, ses résultats d’exploitation ont clôturé en hausse en 2015, ce qui n’est plus arrivé depuis 2008.

D’autre part, le fait que Gilles Gateau soit fraichement nommé DRH, ancien directeur adjoint et conseiller social de Manuel Valls, aurait changé la donne sur le plan des relations sociales dans le groupe, aucune limite n’ayant été indiquée aux syndicats sur les prochains pourparlers. En conviant ce CCE, le DRH a montré sa volonté de dialogue. Un message qui n’est pas tombé dans une oreille sourde. Le préavis de grève qui allait être appliqué le 28 janvier a été suspendu…

Achat de nouveaux avions et amélioration de la productivité pour les pilotes

Il ya le problème des annonces du nouveau «plan de vol» pour les mois à venir. La ligne directrice est déjà choisie : «Que l’amélioration de la compétitivité donne la possibilité à la compagnie de retrouver une stratégie de conquête», comme la souligné un courrier de la direction reçu par les syndicats.

Partager
Geekette, je suis fan de musique, d'art et de littérature. A bientôt :)