La Bourse de Shanghai enregistre une perte de 19% depuis le début de l’année

Les Bourses de Chine ont considérablement rechuté vendredi, mettant de côté tous leurs gains de la séance passée et clôturant en baisse de plus de 3%, plombées par la baisse des cours du pétrole et des nouveaux prêts bancaires moins important que prévu en décembre.

Les banques chinoises n’ont octroyées que 598 milliards de yuans (83 milliards d’euros) comme prêts en décembre 2015, moins qu’espéré et clairement moins que les 709 milliards de novembre, ce qui montre que la politique monétaire conciliante de Pékin n’a qu’un effet réduit sur l’activité.

Ralentissement des investissements

« La chute des nouveaux prêts en yuans démontre que la demande en investissements est rabougrie et explique une performance épuisée de l’économie réelle », a expliqué Li Huiyong, économiste chez Shenyin & Wanguo Securities.

« Nous sommes inquiets des risques de déflation cette année car les bénéfices des entreprises vont sensiblement se dégrader en raison de la baisse des prix », a-t-il indiqué en plus, disant s’attendre à de nouvelles décisions de soutien.

Des pertes incessantes

Suite aux chiffres décevant du crédit, l’indice CSI 300 des principales valeurs chinoises n’a fait qu’enregistrer des pertes vendredi pour clôturer en baisse de 3,2%, à 3.119 points. L’indice composite de Shanghai a clôturé en baisse de 3,55%, à 2.901 points, juste au-dessus de son point bas du mois d’août à 2.850 points, regardé par plusieurs investisseurs comme un important niveau psychologique et technique. Depuis le 1er janvier, le principal indice perd déjà 18,8%.

A Hong Kong, l’indice Hang Seng a enregistré une perte d’environ 1%, à 19.600 points, suite surtout à la faiblesse du dollar de Hong Kong, dont le cours a franchi jeudi son niveau le plus bas devant le dollar américain depuis quatre ans.

Partager
Geekette, je suis fan de musique, d'art et de littérature. A bientôt :)