Émissions de diesel : Renault va dévoiler un « plan technique »

Les écarts constatés dans les émissions de ses véhicules diesel sont notoires. Ils viennent salir un bilan 2015 excellent avec des ventes mondiales en augmentation.

Après Volkswagen, c’est maintenant Renault qui est entré en eau trouble. La marque française doit donner des explications et a promis présenter dans les semaines à venir un « plan technique » pour baisser la différence entre les émissions de ses voitures en conditions réelles et celles des normes exigées. D’importants écarts ont été constatés.

« Nous travaillons sur un plan technique qui doit nous donner la possibilité de baisser les émissions » comparé aux niveaux remarqués, a lancé le directeur commercial du groupe Renault, Thierry Koskas, en indiquant que ce plan serait « dévoilé dans les semaines qui arrivent ». Un excès de normes pour le CO2 et les oxydes d’azote a été remarqué chez Renault et de nombreuses marques étrangères, par les premiers résultats fournis par une commission technique indépendante montée par le gouvernement à la suite de l’affaire Volkswagen pour s’assurer que les constructeurs n’ont pas installé sur leurs véhicules des logiciels équivalents. Des délégués de Renault doivent légitimement être écoutés par cette commission ce lundi en fin de journée.

Thierry Koskas, qui n’a pas fourni de détails sur la nature du « plan technique » en cours de préparation, s’est campé sur la ligne défendue par son entreprise depuis que ces dépassements ont été révélés, la semaine passée : « Renault n’a pas triché », a-t-il souligné.

Les ventes boostées par le marché européen

Après que cette annonce ait été annoncée, le constructeur a publié les chiffres de ventes de 2015. Renault a constaté une hausse de 3,3 % de ses ventes au niveau mondial en 2015 à 2,8 millions d’unités, grâce à l’énergie de son premier marché, l’Europe. Le constructeur français (Renault, Dacia et Samsung Motors) a vendu l’année passée 1,6 million de voitures particulières et utilitaires sur le continent européen, en évolution de 10,2 % comparé à 2014, mais dans le reste du monde ses ventes ont enregistré une baisse de 4,8 %, surtout à cause de la déprime soutenue en Russie et en Amérique latine, souligne l’entreprise dans un communiqué.

Partager
Geekette, je suis fan de musique, d'art et de littérature. A bientôt :)