F1 : Renault annoncerait le rachat de Lotus la semaine prochaine ?

D’aucuns pensent que la société de fabrication d’automobile dévoilerait son projet de rachat de Lotus pour l’an 2016 à Yas Marina. Aucune décision n’est encore prise et on pourra espérer jusqu’à la semaine prochaine voir.

Un projet de rachat non confirmé

Bientôt, tout le monde saura les choix du grand constructeur Renault qui devrait en principe racheter Lotus. Selon les clauses de ce contrat, il continuera à fournir certaines pièces détachées à Red Bull. Il s’agit des moteurs ne portant pas de badges. Le moteur Renault devra être abandonné par Torro au profit du moteur de Ferrari. Ceux qui espèrent qu’une décision claire sera prise à Yas Marina , devront prendre leur mal en patience et attendre la semaine prochaine pour voir clair. Selon certaines sources, le rachat de Lotus par Renault n’est pas encore sûr. En ce moment, des discussions sérieuses sont engagées entre Renault et le responsable financier de la F1 Bernie Ecclestone.

Encore de la patience pour donner le verdict

Ces discussions définiront le statut de Renault. Un statut spécial accordé à une équipe est source génératrice de revenus. Ces gains proviennent des droits commerciaux. Selon certaines informations, un compromis aurait été trouvé avant d’être renversé par le revers de la main. La fourniture des moteurs à Red Bull fait aussi couler de la salive. Pour trouver une solution à ce problème, une rencontre a eu lieu le vendredi dernier. La fin des discussions lors de cette rencontre permettra à Renault de concrétiser son projet de rachat de Lotus. Pour le moment, une équipe mise en place pour statuer sur ce problème, travaille avec l’esprit que ce rachat sera effectif. Dans cette optique que Renault a responsabilisé ses ingénieurs pour faire tout ce qui est à leur disponibilité pour réussir ce pari.

Le respect du délai

La justice britannique a donné un délai butoir à Lotus de trouver une solution. Au cas contraire, il sera soumis au redressement judiciaire. Cette date butoir est fixée au 7 décembre prochain. Renault est tenu respecté cette date. Le verdit qui tombera à l’issue de ces discussions déterminera l’avenir de Formule 1. S’il est acquis que Red Bull sera équipé en moteurs par Renault, le rachat de Lotus pour devenir un constructeur n’est pas encore décidé. Renault envisage de gagner d’importants revenus générés par des droits commerciaux. Pour le moment, les responsables de F1 ne sont pas du même avis que Renault. C’est le début d’un bras de fer entre F1 et Renault.

Partager
Né dans le monde du web. Je partage sur ce site mes loisirs et ce qui me passe par la tête.