Fiat Chrysler augmente ses objectifs 2018

0
3
Fiat Chrysler (FCA) a relevé mercredi les objectifs financiers de son plan de redressement pour prendre en compte des résultats meilleurs que prévu en Amérique du Nord et en Europe et des fortes ventes de son 4x4 Jeep. /Photo prise le 24 juillet 2015/REUTERS/Eduardo Munoz

Fiat Chrysler (FCA) a revu à la hausse mercredi les objectifs financiers de son plan de rectification pour considérer des résultats dépassant les espérances prévue en Amérique du Nord et en Europe et d’importantes ventes de son 4×4 Jeep.

Occupant la septième place dans le monde automobile, le constructeur Jeep a pourtant diminuer sa prévision de marge en Amérique latine à plus de 7% alors que ceux-ci étaient prévus à plus de 10% par rapport aux conditions de marché complexes au Brésil et des espoirs de reprise moins sûres de ce pays.

FCA cible désormais un bénéfice d’exploitation corrigé de 8,7 à 9,8 milliards d’euros en 2018 et un chiffre d’affaires tournant autour de 136 milliards d’euros alors que les premières prévisions étaient de 8,3-9,4 milliards et 129 milliards respectivement.

Les comparatifs ont été actualisés pour mettre de côté Ferrari, sectionné en début d’année.

Le groupe italo-américain a revu à la hausse l’objectif de vente de Jeep en 2018 à plus de deux millions de véhicules au lieu 1,9 million environ.

Il a indiqué qu’il voulait toujours remettre la marque Alfa Romeo, sur le marché l’un objectifs les plus importants de son plan de 48 milliards d’euros avec les marques Jeep et Maserati, tout en indiquant que le remaniement de la gamme ne prendrait fin qu’à partir de la mi-2020.

La hausse des objectifs a pétrifié les marchés financiers car la majorité des analystes croyaient que les précédents objectifs du plan de restructuration quinquennal 2014-2018 ne seraient pas atteints à cause des retards de plusieurs modèles, des renvois d’investissements et d’une diminution de la demande en Asie et en Amérique latine.

L’action FCA a toutefois terminé en baisse de 0,86% en Bourse de Milan. A Wall Street, elle cédait 0,66% à la mi-séance.

Le 4e Trimestre plus productif qu’attendu

« Les résultats sont impressionnants et les prévisions sont consistantes, mais circonspectes », a ajouté un trader. « Et la question reste sur la manière dont FCA sortirait la tête hors de l’eau si le marché américain changeait ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here