L’Iran redevient un eldorado pour les entreprises

En lançant une grande commande d’avions Airbus l’Iran annonce son retour dans le commerce mondial et la création d’un décollage des échanges et des investissements qui réorganisera l’économie du Proche et du Moyen-Orient.

« L’économie iranienne est libérée des chaînes des sanctions, il est temps de construire et de croître », a écrit dans un tweet samedi le président Hassan Rohani après que la levée des sanctions internationales qui touchaient son pays depuis cinq ans à cause du programme nucléaire de Téhéran aient été levées.

Plusieurs heures avant, son ministre des Transports Abbas Akhoondi avait indiqué à l’agence de presse Tasnim que l’Iran va lancer la commande de 114 avions civils à Airbus, un contrat qui pourrait aller au-dessus des 10 milliards de dollars aux tarifs catalogue.

Aucune négociation  entamée

L’avionneur européen a déclaré ne pas avoir encore entamé des discussions commerciales avec l’Iran et, ainsi, les entreprises occidentales voulant revenir dans le pays feront face à d’importantes adversités dans l’immédiat.

Parmi les risques bien reconnus il ya l’endettement important des banques iraniennes, un système juridique élémentaire, la raideur du marché du travail et la corruption. Plusieurs entreprises étrangères tergiverseront aussi à investir en Iran compte tenu du risque de restauration automatique (« snap-back ») des sanctions si Téhéran ne tient pas de ses engagements adoptés au cours de l’accord du 14 juillet 2015 sur le nucléaire.

Un pays au grand potentiel

Mais avec l’annonce portant sur Airbus l’Iran affiche un potentiel grâce à sa population estimée à 80 millions d’habitants et une production annuelle de presque 400 milliards de dollars, c’est l’un des plus grands pays à revenir dans le commerce mondial depuis que l’ex-Union soviétique a éclaté au début des années 1990.

Grâce à la levée des sanctions il sera possible au pays d’acheter de nouveau des biens d’équipement industriels, mais également s’approvisionner en médicaments mais également en produits de grande consommation. Ce qui permettra au pays de relancer sa croissance aussi.

Partager
Geekette, je suis fan de musique, d'art et de littérature. A bientôt :)